vendredi 13 mars 2009

Stand-by de mes deux !!!

Mes chers enfants, l'heure est grave.
Pour de vrai, cette fois.


C'est depuis le QG de mon magicien d'amoureux que je vous écris aujourd'hui.


En effet, hier m'est arrivé une aventure, et pour la première fois depuis l'ouverture de ce blog, je ne pourrai pas vous la raconter en images. Ni les suivantes, d'ailleurs. Ou avec beaucoup, beaucoup de retard.


Le fait est que mon cher Pépé (i-e mon PC portable de 5 ans qui a bringuebalé dans toute la France, chuté 3 fois et changé 6 fois d'OS)... est décédé.

J'étais justement en train de réaliser un dessin, lorsque Pépé a tout simplement fermé les yeux - pardon, l'écran -, sans autre forme de procès.
Je ne tenterai pas la réanimation, parce que je suis contre l'acharnement thérapeutique, et que vraisemblablement, Pépé est mort de vieillesse... Son core a fini par lâcher, entraînant un arrêt des fonction vitales.


Malgré l'humour que je peux mettre dans ce post, sachez que la disparition de Pépé me porte un coup de massue : on trouve rarement un ordinateur portable capable de remplir avec autant de brio et d'endurance les multiples tâches qu'une So' lui soumet.
Pépé a bravement supporté des tonnes de fichiers word, emmagasiné des milliers de photos, effectué avec souffrance des centaines de recherches, et depuis un peu plus d'un an, il était mon fidèle compagnon de création, sans lequel Soixante-quinze n'eût jamais existé...


Aussi aujourd'hui requiers-je une petite minute de silence, à la mémoire de Pépé PC, 2005-2009.

En attendant, donc, comprenez bien que je ne peux poursuivre la tenue de ce blog, à moins de transférer Jeannette ma tablette dans l'appartement de monsieur Magicien, ce que je me refuse à faire pour des raisons aussi diverses que variées.


J'aurai du mal à remplacer Pépé, mais il faudra bien m'y résoudre... dès lors que j'en aurai les moyens, ce qui risque d'arriver à la Trinité de l'année 2078.
En conséquence de quoi, j'ai mis en place sur la colonne fourre-tout de droite un petit bouton qui vous permettra au moins de me signifier votre volonté de ne pas voir mourir ce blog et d'au moins m'aider à acheter une souris. Ou un ordinateur, si des milliardaires en mal de BA veulent bien prendre pitié d'une étudiante à la noix.


J'vous aime,
restez fidèles,
par pitié !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire