dimanche 8 mars 2009

// ouarningue //


Mesdames, mém'zelles, messieurs mes lecteurs,

Ces prochaines heures, Soixante-quinze risque de connaître quelques perturbations d'ordre informatico-internétique, et ce pour des raisons de refaisage-de-beauté de votre blog préféré.
Ayez donc l'obligeance de ne point vous en formaliser, et dans l'absolu, de ne pas venir y mettre votre nez avant la fin de la période de mutation.
Vous remerciant par avance de votre patience sans cesse mise à l'épreuve,

Moi.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire