mardi 14 octobre 2008

//mise au point, prise de poings//

Je suis un tyran. Un despote. Une impératrice byzantine. Un Kim-Jong II en jupons.

Il y a peu, j'ai osé, osé, dis-je, censurer des commentaires.
D'ordinaire, je ne touche pas à vos commentaires, parce qu'il me font plaisir, parce qu'ils sont drôles, et surtout je les autorisais dans l'idée que ça ne fait jamais de mal à quelqu'un qui dessine de recevoir l'avis de ses lecteurs.

Oui mais, et c'était le risque, ce blog a pour sujet principal, essentiel et fondateur MOI et MA vie. Donc forcément, ça ne plaît pas à tout le monde. Des gens qui prétendent m'évacuer de leur existence ont le culot de venir jeter un oeil ici, en sachant pertinemment qu'ils y trouveront des éléments de tourment. Et les comments-boxes deviennent des boîtes à ironie - lâche, de surcroît, grâce à l'anonymat qu'elles proposent.

Sauf que, bien que j'en aie fortement l'air, je ne suis pas complètement niaise. Je nie toute responsabilité face à ces personnes-là : le petit bout de toile que je me suis approprié est un espace qui m'appartient d'abord, et j'estime ne pas avoir à masquer des événements par peur que dans l'éventualité hypothétiquement probable, d'aucuns s'en trouvent -à tort - lésés.
Ce blog, je l'ai créé comme un exutoire, et il est devenu ma petite bulle, dans laquelle je m'éclate (sans éclater la bulle elle-même, haha trop forte je suis !) et que j'ai le plaisir toujours renouvelé de partager avec vous. J'ai retrouvé la joie de vous bombarder de dessins, j'y passe mes nuits insomniaques (Dieu sait si elles sont fréquentes), j'en bave devant mon PC, je bassine mes potes avec ce blog ; mais au final c'est toujours la même euphorie quand je poste. Dessiner, c'est pour moi partager : puisque je me fais plaisir, vous pouvez prendre aussi ce plaisir, et voilà tout.

Aussi, la seule solution qui me permette de laisser à ce blog la bonne humeur qui le caractérise a donc été de supprimer la possibilité d'écrire des commentaires. Vous m'en voyez désolée, car le seul moyen qui reste de me communiquer vos avis ou vos blagues, c'est encore de me les e-mailer...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire